Affichette-stage-Murat
Stage de chant corse 
du 22 au 25 mars 2018
encadré et dirigé par Xinarca

Xinarca offre un répertoire d’une rare authenticité autour du chant traditionnel corse monodique (Cantu nustrale) : chants sacrés chants de montagne (chants de bergers, chants de travail), compositions.
Il accompagne sa voix de la seule Cetera d’époque actuellement jouée. Cet instrument connu sous le nom de Cetera d’Oletta est âgé de 200 ans et lui vient de son Grand-Oncle. C’est l’ancien cistre corse à 16 cordes, qu’il a à coeur de faire revivre et donne également à entendre en solo.
L’instrument a quasiment disparu au début du XXème siècle ainsi que son répertoire. Le dernier homme qui en jouait dans le fil de la tradition s’est éteint en 1934. Avec lui a disparu cette tradition orale dont nul enregistrement n’a conservé la mémoire.
Une voix profonde et envoûtante qui trouve naturellement sa place dans les églises où elle est sublimée.

Ce stage s’adresse à celles et ceux qui, pratiquant ou non, le chant à voix seule ou bien en chorale, désirent faire l’expérience de cette expression spécifique qu’est la paghjella.

Modalité : Stage à MURAT (Cantal-15) du Jeudi 22 au Dimanche 25 mars 2018 jeudi 18h/22h30 + vendredi 18h/22h30 + samedi 9h30-12h30 / 14h-17h30 + dimanche 9h30/12h. (Salle de la Chevade).
Objectif : apprendre des « paghjelle » (chants traditionnels corses polyphoniques) et les chanterlors du concert du dimanche avec Xinarca.
Organisation : Travail ensemble, par groupe et approche individuelle.

But : 

1/ initier à la polyphonie corse en développant différents aspects :
. la langue et son articulation
. l’écoute
. le mariage et la ressource des voix les unes avec les autres dans une approche différente de celle du chant choral.
2/ et aussi, en abordant la monodie (chant à une voix), pour chaque voix, travailler certaine façon spécifique de « placer » et « d’attaquer » le chant, liée au contexte et à la fonction particulière du chant dans une culture agro-pastorale.
3/ enfin accompagner chacun dans l’exploration de ses propres ressources vocales souvent insoupçonnées.
L’accent est mis sur la recherche du son et de la résonnance, tant au niveau individuel qu’au niveau du groupe, plus que sur la quantité des chants appris. Ceci afin de proposer un « grain » différent d’une version chorale.

Contenu : La pratique se fait autour de chants issus de la Tradition Corse du Cantu Nustrale :
. Nùn ti scurda di mè (Terzetti).
. A Biasgina (Cantu Muntagnolu).
. Èramu in Campu.
. Perdono mio Dio (Cantu sacru, chant de procession)
. Dio vi salvi Regina (Chant sacré à la Vierge - Hymne de la Corse).
(liste donnée à titre indicatif susceptible d’adaptation en fonction du groupe).
Elle inclut aussi bien sûr certains exercices appropriés.

Tarifs : 140 € - Paiement en plusieurs fois possible – le solde à l’ouverture du stage.
Le tarif comprend les cours, les textes, l’entrée au concert de Xinarca du dimanche soir.

A prévoir en plus : les en-cas lors des pauses et les repas jeudi et vendredi soir + samedi et dimanche midi, à tirer du sac et partager (façon auberge espagnole).

Renseignements / Inscription : Patricia Baudoux - 06.72.90.55.14 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Fiche d'inscription à télécharcher
Fiche technique à téléchargerXinarca concert
Info deneigementAfin d'améliorer le déneigement du centre-bourg de Murat, 
de nouvelles dispositions seront prises 
lors d'importantes chutes de neige. 

Le déneigement sera organisé par rues qui seront interdites au stationnement un jour par semaine minimum.
Cette organisation permettra ainsi un dégagement complet des voies, trotoirs et parkings.

Merci de vous référer aux informations ci-contre.
L'information sera diffusée sous peu aux commerçants.

Nous vous rappelons que le déneigement des trottoirs depends des habitants et non de la municipalité.
musiqueSamedi 27 janvier
à 20h30
à la halle
l'école Notre-Dame-des-Oliviers propose
DORINE
en concert
de reprise de variétés françaises

Entrée : 8€ adulte / 5€ enfant (- de 12 ans)
Buvette - pâtisseries
vin chaud offert à la fin du spectacle
Samedi 30 décembre 2017
et
Vendredi 5 janvier 2018
à 14h30
Visites commentées
"Comment les animaux s'adaptent-ils au froid"
par Nadège Pillon

hibou hiver

Tarif normal du musée
Reservations et inscriptions au 04.71.20.00.52 
ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Comment les animaux sauvages font-ils pour passer l'hiver ? De la coccinelle au chamois en passant par l'hirondelle, chacun sa technique !
Dans l'univers de la Maison de la Faune, venez découvrir les inventions étonnantes de chacun d'entre eux.
Une visite ludique et originale à faire en famille.
afficheVendredi 29 décembre
à 15h00
à la médiathèque de Murat
la compagnie Tistou & Cie propose son spectacle de contes musicaux
"Au coin du jour"

Entrée : 2€ ou un goûter à partager à l'issue de la représentation
Tout public
marché de noel 2017 MuratL'Office Commercial et Artisanal de Murat 
propose
un grand marché de Noël 
Dimance 17 décembre
de 10h à 19h00
avec de nombreuses animations
Rencontre avec le Père Noël
Plus de 40 exposants pour les derniers achats de Noël
Grand jeu de la vitrine à estimer
Banda Les fanfarons de Noël
et de nombreuses et belles surprises
Le cinéma propose un nouveau cycle de documentaires, les mardis soirs à 20h30.
Le deuxième documentaire, "Buena Vista Social Club : Adios", sera diffusé le Mardi 5 décembre à 20h30.

affiche buena vista social clubSynopsis
Le parcours du groupe dans la captivante histoire musicale de Cuba, tandis que ses membres reviennent sur leurs remarquables carrières et les extraordinaires circonstances qui les ont réunis.

Trois raisons de voir "Buena Vista Social Club : Adios", le documentaire sur le célèbre orchestre cubain
Par Claire Conruyt, publié le 26/07/2017 - LeFigaro.fr

CRITIQUE - Le long-métrage, sorti en salle ce 26 juillet et réalisé par Lucy Walker, propose un hommage touchant aux membres fondateurs du groupe Buena Vista Social Club.

Dans son documentaire Buena Vista Social Club: Adios, sorti en salle ce 26 juillet, Lucy Walker retrace l'extraordinaire ascension du célèbre orchestre de l'île de la Havane aux 9 millions d'albums vendus. En 1997, le monde tombe amoureux des mélodies populaires cubaines, jouées par ces musiciens à la retraite. Qui sont-ils? D'où viennent-ils? Comment sont-ils devenus les virtuoses tels que nous les connaissons aujourd'hui?Le long-métrage revient sur le parcours individuel de chacun des membres, au fabuleux destin. Le Figaro vous donne trois raisons d'aller voir le documentaire qui rend hommage aux grands musiciens du pays de Castro.

● Une plongée dans la vie des maestros cubains

C'est l'histoire d'une rencontre hasardeuse, mais incroyable, d'une bande de génies de la musique. Pas des jeunots: tous ou presque sont à la retraite. La diva Omara Portuondo, le trompettiste Manuel «Guajiro» Mirabal, Barbarito Torres, le guitariste aux doigts d'or Eliades Ochoa, le bassiste virtuose Orlando «Cachaíto» López, Compay Segundo, Ruben Gonzales et le chanteur à la voix inimitable, Ibrahim Ferrer... Le documentaire de Lucy Walker retrace chacun des itinéraires de ces virtuoses de la musique populaire cubaine, grâce à des images d'archives riches et des entretiens touchants avec les membres encore vivants du célèbre orchestre.
Omara, la grande voix féminine du groupe, visite la maison qui l'a vue grandir à La Havane. «Ici, il y avait une salle de bains», «Le sol a changé à cet endroit!», «Ici, mon père m'a appris à chanter le titre Veinte años», se souvient-elle. Ses débuts comme danseuse aux côtés de sa sœur Haydee, leur succès au sein du quatuor féminin Los Loquibambla jusqu'à son ascension avec Buena Vista et sa vie depuis... Mais aussi, ses déceptions: elle voulait être danseuse classique mais n'a jamais réussi à réaliser son rêve, parce qu'elle n'était pas de couleur blanche... Une plongée dans le parcours musical et la vie de ces maestros cubains.

● L'histoire de la musique cubaine et les classiques du Buena Vista

Chan ChanDos GardeniasEl Cuarto De Tula... Les plus grands morceaux de Buena Vista réenchantent nos oreilles. Le documentaire revient sur les origines de cette musique populaire et propre à l'île de Castro: les tempos africains et mélodies espagnoles, les airs du son, ancêtre de la salsa, rythmant les clubs de danse de La Havane... Lucy Walker réexploite les images, tournées par Wim Wenders en 1998, des sessions d'enregistrement et de répétition. Sessions qui se transforment en véritables descarga, ces séances musicales durant lesquelles les musiciens et chanteurs se livrent à la composition de mélodies improvisées.
Et ce moment touchant, quand Omara et Ibrahim chantent leur célèbre duo, Silencio, yeux dans les yeux, une vie entière défilant dans chacun de leur regard. «Je ne veux pas que les fleurs sachent à quel point la vie me fait souffrir. Si elles le savaient, elles aussi pleureraient ma peine. Silence, car elles dorment.»

● Un bel hommage aux visages éternels de l'orchestre

C'est un chapitre qui se clôt pour le Buena Vista Social Club. Les membres fondateurs toujours vivants, Omara, Eliades, Guajiro Mirabal et Barbarito Torres, quittent l'orchestre mais ont légué leurs mélodies intemporelles aux musiciens qu'ils ont formés et emmenés en concert jusqu'à la Maison Blanche, devant Barack Obama en 2015.
Avant de partir, il fallait célébrer les plus beaux moments vécus par le groupe. Leur premier concert hors de Cuba, à Amsterdam, triomphant alors que les applaudissements tonnent et qu'Ibrahim essuie les larmes d'Orama. Ces images de Ruben Gonzales, tout sourire, les doigts qui dévalent sur le clavier de son piano ou encore Ibrahim Ferrer, au charme infini, dansant sur scène et jouant avec le public. «La douceur de sa voix reflétait l'homme doux qu'il était», confie Omara.

buena vista social club 1
buena vista social club 3buena vista social club 2
Affiche rond-point murat mois du film documentaireDans le cadre du mois du film documentaire, en partenariat avec le Conseil départemental du Cantal,
le cinéma et la municipalité de Murat 
proposent, gratuitement, la projection du film de Pierre Goetschel

"ROND-POINT"
Mardi 28 novembre
à 21h00
au cinéma l'Arverne
en présence du réalisateur

Promenade monomaniaque d’un mystérieux personnage dans l’univers des rond-points, cette France des rocades, des nœuds autoroutiers, des banlieues périphériques, des ZAC, des ZI, des ZUP... Son voyage, de la Bretagne au sud de la France, au pays des "logiques de rationalisation", en compagnie d’un représentant en fleurissement urbain, d’un lama tibétain, d’urbanistes, de maires, d’un joueur de vielle, d’un derviche tourneur, d’un sculpteur, d’un anthropologue..., révèle l’absurdité de notre monde "aménagé". Le film nous invite à une circulation poétique, critique et humoristique de l'urbanisme, de la société de consommation et de l’automobile, bref de la vie moderne. Comme dans une centrifugeuse, les ronds-points nous renvoient chaque fois à une autre destination, vers un ailleurs qui ne cesse de se dérober.
Rond-point Murat mois du film documentaire
vide dressing NDOL'association des parents d'élèves de l'Ecole Notre-Dame-des-Oliviers organise
Dimanche 19 novembre
au gymnase
de 9h à 17h 
un grand vide dresing 
et une bourse aux jouets
emplacement (5€) sur réservation obligatoire au 07.68.39.58.60
ou au 06.89.45.01.35

Buvette et restauration 
sur place
street dance






L'association Muratonik propose 
des cours de Street Dance
au centre Léon Boyer

Première séance 
Mardi 7 Novembre
entre 12h15 et 13h15
gratuite 
affiche hibernarock 2018
Ouverture HIBERNAROCK
Samedi 3 février
à 20h
à la Halle de Murat 

Contacts et accès

Mairie de Murat
Place de l'Hôtel de Ville - 15300 MURAT

Tél.: 04.71.20.03.80
Fax: 04.71.20.20.63

   

ville fleurie1 Logo charte 3feuilles
0 Phyto cité de caractère  
ville jumelee